Voyager avec des enfants n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on prévoit de prendre l’avion. Autant il est possible de s’arrêter sur une aire d’autoroute pour faire courir les enfants lorsqu’on voyage en voiture, mais en avion c’est une autre histoire. Si le vol dure plus de 2 heures, il est alors primordial (pour vous et les autres passagers…) que votre enfant ne s’ennuie pas et reste relativement tranquille. Voici quelques astuces pour occuper les enfants en avion, en fonction de leur âge.

Bien préparer son voyage en avion

L’anticipation sera votre meilleure alliée pour préparer votre voyage si vous ne voulez pas être pris au dépourvu pendant le vol.

Commencez par lister tout ce dont votre enfant pourrait avoir besoin pendant le vol : de l’eau, de la nourriture, de quoi lui changer sa couche, des lingettes, ses biberons, des jeux, etc. Vous pouvez même impliquer l’enfant à la préparation de ces préparatifs pour qu’il ne se sente pas mis à l’écart. Gardez quelques surprises qu’il ne découvrira que dans l’avion il n’en sera que plus heureux. Votre seule contrainte est que tout doit rentrer dans votre bagage à main !

Outre les préparatifs de tout le matériel nécessaire, il vous faudra également bien préparer votre enfant à voyager en avion. Prendre l’avion peut être impressionnant : il y a des bruits inconnus, il faut attendre, rester calme et assis pendant de longues heures et il peut y avoir des turbulences. Tout cela peut être un peu intimidant. Parlez-lui des différentes étapes du voyage et montrez-lui des photos ou vidéos d’aéroports et d’avions pour qu’il se familiarise avec l’environnement. Vous pouvez aussi lui montrer sur un planisphère le trajet que vous allez parcourir et le temps qu’il faudra pour le faire.

Pour les activités, prévoyez-en un nombre suffisant. Les enfants restent rarement concentrés sur la même activité plus de 15 ou 20 minutes. Il vous faudra donc prévoir de nombreuses choses différentes pour ne pas risquer qu’il s’ennuie. Peut-être que vous n’aurez pas besoin de tout, surtout si vous arrivez à le faire dormir, mais il vaut mieux en avoir trop que pas assez. D’ailleurs, n’oubliez pas son petit oreiller et une couverture. Plus il sera à l’aise avec ses petites affaires pour faire une sieste, plus vous aurez de chance que votre enfant se sente bien pendant le vol. N’oubliez pas le doudou !

Un petit conseil, ne lui mettez pas tout à disposition dès le début du vol. Préférez sortir les jeux activités au fur et à mesure. Le risque est qu’il veuille tout faire d’un coup, en allant pas au bout des activités et qu’il s’ennuie rapidement. Gardez un peu de surprise pendant toute la durée du trajet et veillez à alterner les activités (concentration, jeux, activités manuelles, etc.).

Enfin, prévoyez de préférence des jeux silencieux. Exit les voitures qui font de la musique ou les jouets qui parlent. Les autres voyageurs aimeraient sûrement voyager dans le calme, pensez à eux.

Quelques idées pour occuper les enfants en l’avion

Les activités que vous proposerez à votre enfant dépendront bien évidemment de son âge. À 2 mois un enfant n’a pas les mêmes besoins qu’un enfant de 3 ans. Vous connaissez votre enfant mieux que quiconque pour savoir ce qu’il aime et ce qui pourrait l’occuper. Si vous êtes à court d’idées, en voici quelques-unes à lui proposer une fois à bord de l’avion.

Si votre enfant a moins de 2 ans, il est probable qu’il voyage sur vos genoux. S’il ne marche pas encore, votre vol devrait être plutôt tranquille puisque vous n’aurez pas à lui courir après dans les allées de l’avion.

Pour un bébé, un mobile avec des petits jouets d’éveil devrait suffire à l’occuper. De toute façon, il y a de grandes chances qu’il dorme une grande partie du voyage.

À partir d’un an, vous pouvez prévoir tout un tas de petites choses pour occuper votre enfant pendant le vol :

          Des gommettes ;

          Des livres ;

          Des petites voitures ;

          Des busy bags : il s’agit de petites pochettes de jeux que vous fabriquez vous-même avec tout un tas d’activités ;

          Une petite ardoise avec des craies. Il en existe en tissus qui sont nomades et très pratiques à transporter de partout ;

          De la pâte à modeler ;

          Des marionnettes à doigts ;

          Des autocollants.

À partir de 3 ans, vous pouvez occuper votre enfant dans l’avion avec des jeux un peu plus complexes, comme :

          Des livres de « cherche et trouve » ;

          Des cahiers d’activités ;

          Des cahiers de coloriage (n’oubliez pas les crayons de couleur !) ;

          Un jeu de Memory ;

          Des jeux de cartes ;

          Des petits jeux de construction comme des Lego : veillez à les transporter dans une boite hermétique pour éviter de perdre des pièces ;

          Des puzzles.

Sachez également que la plupart des compagnies aériennes proposent jeux pour les enfants, sous forme de trousse. Cela sera un petit plus à toutes les activités que vous aurez prévues. Le personnel de bord est également à votre écoute et fait tout son possible pour vous aider. N’hésitez pas à solliciter les hôtesses en cas de besoin.

Occuper votre enfant avec un écran, est-ce une bonne idée ?

Sur ce point-là, c’est à vous de décider en fonction de vos habitudes. Certains parents sont contre, mais il est vrai que pour un vol long-courrier cela peut être bien utile. Le but n’est pas de le laisser devant un écran pendant 3 heures, mais de pouvoir l’occuper le temps d’un dessin animé.

Certains avions sont équipés d’écrans individuels si le vol dure longtemps. Vous serez alors maître de décider si vous souhaitez que votre enfant regarde un peu la télé en fonction de son impatience devant votre volonté qu’il reste calme et assis.

Il existe par ailleurs des alternatives aux écrans comme « Ma fabrique à histoires » de Lunii ou encore Bookinou. Ces petits boitiers sont sans écrans et permettent à l’enfant d’écouter des histoires et souvent, par la même occasion de rester calme. Attention, veillez toutefois à vous équiper d’un casque pour ne pas déranger les autres passagers. Il en existe qui limitent le son afin de vous garantir une écoute sûre.

Enfin, n’oubliez pas de lui prévoir un petit goûter et ne vous inquiétez pas, tout se passera bien. Les enfants sont des éponges. S’ils sentent que vous appréhendez, il y a des risques pour qu’ils soient surexcités. Détendez-vous, inspirez profondément et profitez de votre vol !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This