Alors que la fin du confinement se profile et que les beaux jours s’installent, la majorité des Français se posent aujourd’hui la question de leurs vacances d’été. La période estivale est encore plus qu’incertaine et il est rappelé que toute prudence est de mise quant à la préparation des séjours. Même si la date du 11 mai a été annoncée par le Chef de l’État comme étant celle du déconfinement progressif, toutes les mesures visant à freiner l’épidémie du virus se poursuivront jusqu’à une date encore inconnue. Alors, quelles vacances espérer pour les Français cet été ? Quels sont les conseils à suivre ?

Une saison estivale 2020 compromise, mais des offres qui se mettent en place

Les hôtels, les cafés, les bars et restaurants n’ont pas encore de date précise pour rouvrir leurs locaux au public, malgré une fin de confinement annoncée au 11 mai prochain. C’est donc une saison estivale 2020 qui s’annonce compromise pour une majorité de professionnels du tourisme. Cependant, un bon nombre d’entre eux ont déjà assoupli leurs règles. C’est notamment le cas du secteur des transports. D’ores et déjà, la SNCF annonce que les possibilités d’annulation sans frais sur les TGV inOui, Intercités et Ouigo se poursuivront jusqu’au 24 juin, tandis qu’Air France a annoncé que le report et l’annulation de certains billets d’avion restaient possibles jusqu’au 3 juin.

Niveau locations et hébergements, des initiatives commencent à voir le jour pour permettre aux Français d’organiser leurs vacances d’été. Le groupe Odalys Vacances, leader sur le marché de la location de vacances en France et dans toute l’Europe, propose déjà de réserver des logements sans n’avancer aucuns frais. Une alternative qui devrait séduire un bon nombre de voyageurs et donner l’idée à d’autres professionnels de la location de suivre le même chemin.

Des vacances en France ou à l’étranger ?

L’épidémie est toujours bien présente dans bon nombre de pays dans le monde et le Président de la République a annoncé une fermeture des frontières en dehors de l’espace européen « jusqu’à nouvel ordre ». Les séjours à l’étranger sont donc évincés d’office, mais l’Europe reste tout de même envisageable, surtout qu’Air France a annoncé une hausse de 30 % de ses vols à destination de l’Europe d’ici juillet.

Malgré tout, il est tout de même déconseillé de réserver ses vacances en dehors de l’hexagone : le risque est de se voir dans l’impossibilité de rentrer en France si le pays accueillant voit une seconde vague d’épidémie le frapper. Il y a également le risque de voir bon nombre de réservations annulées sans remboursement si certains pays décident tardivement de fermer leurs frontières jusqu’en septembre, comme c’est le cas de l’Espagne, qui y pense fortement.

La France reste donc la destination numéro un à privilégier pour partir cet été. Un bon moyen de découvrir ou redécouvrir notre pays. D’ailleurs, une étude réalisée récemment par le site camping.com démontre que 90 % des Français privilégient la France comme étant la destination de leurs vacances estivales. Quant au journal Le Parisien il annonce que 40 % des Français comptent même passer leur été dans leur propre région. 

Avec l’incertitude quant à la réouverture des bars, hôtels, cafés et restaurants, il est conseillé de réserver des locations où il est possible de se faire à manger et d’éviter de se rendre dans des endroits pouvant être trop fréquentés, même si la plupart des festivals et autres animations grand public se sont vus contraints de reporter les festivités à l’année prochaine, comme c’est le cas pour les Francofolies de la Rochelle ou encore le Festival d’Avignon.

La saison estivale 2020 s’annonce d’ores et déjà différente de toutes les autres. Si la France reste la destination à privilégier au vu de l’évolution de l’épidémie à l’heure actuelle, il est aussi fortement conseillé de préparer les séjours d’été sans forcément réserver à l’avance. Les annulations ne seront peut-être plus effectives si les professionnels du tourisme estiment que la situation sanitaire était connue au moment de la réservation. Prudence et réserve sont donc de mise pour ces prochaines « grandes vacances ».

Alors que le déconfinement progressif a été annoncé pour le 11 mai, quelles vacances peuvent envisager les Français cet été ?

Pin It on Pinterest