Se promener à l’autre bout du monde, sans bouger de son canapé (bureau, lit, …). Telle était la promesse que Google Earth nous faisait déjà en 2005. Aujourd’hui, le service est devenu un incontournable du web et permet de voyager et visiter de nombreux lieux et monuments depuis son écran.

L’exploration de la Terre étant presque sans limites, voici une sélection de 6 point étonnants, que les amoureux de géographie auront à coeur de visiter. Et s’il est parfois très difficile de s’y rendre en personne, au moins pourront-ils voir à quoi ils ressemblent.

La ville la plus haute

La Rinconada, au Pérou. Située à 5300 mètres d’altitude, cette cité minière est donc plus haute que le Mont Blanc. Avec ses 60 000 habitants, la Rinconada est un endroit idéal pour étudier l’adaptabilité de la population aux conditions extrêmes. C’est d’ailleurs ce que fait depuis fin 2019 une équipe de l’INSERM installée sur place. Ce sont des mines d’or qui sont exploitées à proximité, ce qui explique la couleur ocre des alentours de la ville.

La ville la plus basse

Jéricho, en Palestine. Située sur les rives du Jourdain, la ville de 20 000 habitants est à 258 mètres au dessous du niveau de la mer. Des fouilles menées dans la ville ont permis de retrouver des trace de civilisation datant de 9 000 ans avant Jésus-Christ. En plus d’être la ville la plus basse du monde, elle est aussi l’une des plus anciennes.

Son  nom a pour origine la Lune. Étonnant, puisqu’étant la ville la plus basse du monde, elle est par la même occasion la plus éloignée de notre satellite naturel.

La ville la plus éloignée de la mer

Hoxtolgay, en Chine. En partant de cette ville, il vous faudra parcourir 2 646 kilomètres pour pouvoir vous baigner dans l’Océan Arctique, le Golfe du Bengale, ou bien encore la Mer d’Arabie. Pour référence, un Lille – Perpignan ou un Brest – Strasbourg vous fera voyager sur à peine plus de 1 000 kilomètres. Ses 12 000 habitants sont de fait situés au pôle mondial d’inaccessibilité.

L’île la plus isolée

L’Île Bouvet, dans l’Océan Atlantique Sud. Il s’agit d’une zone norvégienne, mais se situant à plus de 12 000 kilomètres de la métropole. Ce petit bout de terre de moins de 50 km² est inhabité. Si vous quittez l’île pourune autre contrée, sachez qu’il vous faudra parcourir presque 1 700 kilomètres. Vous arriverez alors sur la Terre de la Reine-Maud, en Antarctique. C’est encore un territoire norvégien, et lui aussi inhabité…

La ville la plus au nord

Ny-Ålesund, en Norvège. Créée sur l’île du Spitzberg en 1916, elle est l’une des quatre localités de ce bout de terre situé tout au nord de l’Europe. Il faudra vous couvrir chaudement si vous souhaitez vous y installer. En été, la température ne dépasse guère les 6°C. Et en hiver, le mercure tourne généralement autour des -15 (mais peut faire des pointes à -40). Seule un centaine de scientifiques y habitent.

La ville la plus au sud

Puerto Williams, au Chili. De l’autre côté du globe se trouve cette petite bourgade de 2 200 habitants. La légende veut que ce titre honorifique revienne à la ville d’Ushuaïa, en Argentine. Il est vrai que cette dernière est bien plus imposante (56 000 habitants) mais elle se trouve à quelques quelques kilomètres plus au nord.

Découvrez 6 endroits difficilement atteignables, que l'on peut quand même visiter grâce à Google Earth, sans bouger de chez soi.

Pin It on Pinterest